Marols

Le chatia de marour

Carte loire marols copie

Localisation de Marols

Marols, ancienne châtellenie comtale, doit sa fondation aux bénédictins qui défrichèrent la localité et ses environs. 

Les moines de concert avec l’autorité suzeraine, entourèrent leur résidence d’une enceinte fortifiée dont on voit encore les restes, et construisirent au milieu l’église et sur son chevet le donjon de refuge que l’on nomme, aujourd’hui, la tour de Marols. 

Revel

Le chatia de marour, 1452, Armorial Guillaume Revel, SHA La Diana

Sur une petite surface, dans le bourg, les vestiges des anciennes fortifications se laissent découvrir au grès d’une ballade agréable.

Aerienne

Marols dans l’histoire

L’histoire de Marols commence à s’écrire dès le IXème siècle avec la plus ancienne mention de l’église dans le Cartulaire de Savigny. Le mandement et le château de Marols sont cités en 1291. Très peu d’éléments sur la ville sont parvenus jusqu’à nous. La tradition nous rapporte la fondation d’une petite chapelle par les bénédictins autour de laquelle s’établira le village.

Quelques bribes du passé apparaissent durant la seconde partie du XIVème siècle, en 1389, avec le passage de bandes armées (Anglais, Tards-venus..) pillant villes et église. Marols située en bordure du chemin du Puy ne sera pas épargnée.

Il faut attendre le milieu du XVème siècle pour avoir la première représentation de la ville et de son église par Guillaume Revel. En 1562, le tristement célèbre Baron des Adrets, et un détachement de 80 cavaliers, s’emparèrent de Marols et mirent le feu à l’église et à sa tour. De son passé de ville fortifiée, Marols conserve de nombreux éléments.

 

Visite du bourg

 Plan de visite

1. habitat aménagé dans le rempart, puis muré

2. petit passage percé dans le mur du rempart

Petit passage

3. face sud des remparts

Face sud des remparts

4. face est des remparts

5. porte d’entrée du bourg

Porte

6. tour de la poivrière

Poivriere

7. remparts conservés en élévation

8. remparts en partie conservé

9. remparts en sous-sol

10. emplacement d’une tour en 1813 en partie conservée

11. église

Eglise

12. croix à bubons

 Croix a argnats

 

 Fiche balladeFiche ballade (427.98 Ko)

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.