Moulin à vent

Moulin à vent

Le moulin à vent est en retard de plus d’un millénaire sur le moulin à eau, et de deux sur le moulin tout court. Inventé par les Perses, vivant en pays arride, au VI° siècle, le moulin à vent arriva en France au XI° siècle dans des régions plates favorisées en vent, privés de ruisseaux abondants ou suffisamment rapides pour entraîner une roue hydraulique.

Moyenage

Malgré l’abondance de rivières dans notre région, quelques moulins à vent furent construits. En 1444, on projetait d’en construire un à Saint-Bonnet-le-Château, il y en avait à Chavanay, Germagneux, Saint-Bonnet-le-Courreau, Roanne (1705), Renaison, Ambierle, Saint-Maurice-sur-Loire, Saint-Romain-la-Motte, Vivans, Balbigny, Noirétable et Cuzieu.

Cuzieu

Carte de Cassini, XVIIIe siècle

 

Selon la tradition locale, la tour en pisé située au-dessus du chemin des Gravières, à Saint-Georges-Hauteville, serait un ancien moulin à vent. Aujourd’hui, elle est entourée d’arbres, mais au siècle dernier, le plateau était recouvert de terres cultivées, exposé à tous les vents entre deux vallées : celle de la Curaize et celle de la Vidresone.

En l’absence d’archive, seule la tradition locale nous apporte quelques renseignements sur sa construction par la famille Bouchet des Salles et a fonctionné à la fin du XVIII° siècle ou au début du XIX° siècle.

Moulin a vent1900

Carte postale, 1910

Aujourd’hui, quelques mètres de la tour en pisé subsistent. Le bâtiment possédait deux portes, une orientée vers Saint-Georges-Hauteville au sud et une vers Lézigneux au nord. Cette dernière est gravée d’une croix de protection.

Moulin a ventMoulin a vent2Moulin a vent3