Aux origines du moulin à eau

Une origine incertaine

On ne sait pas précisément quand et où fut utilisé le premier moulin à eau, ni qui fût son inventeur. De nombreuses hypothèses furent envisagées pour savoir si le moulin à eau avait été importé d'Extrême-orient, les premiers moulins à eau de Chine étant décrits vers l'an 31 de notre ère, ou s'il y avait été exporté par l'Europe Occidentale. Le moulin à eau est sans doute une invention du bassin oriental de la Méditerranée, d'ailleurs Vitruve ne le connaît que sous son nom grec : hydraletes. Mais on ne possède que très peu de descriptions des mécanismes employés et l'on ne sait pas si ces moulins étaient à roue verticale ou horizontale.

Selon Marc Bloch, le moulin à eau serait le détournement d'un mécanisme d'irrigation. En effet, l'une des plus anciennes utilisations de l'énergie hydraulique est celle des roues élévatrices qui permettent d'amener une partie de l'eau, servant à les mouvoir, dans des conduites d'irrigation : les Norias, utilisées vers 2000 ans BJC en Orient.

Vitruve 1

 

 

Les sources littéraires

D’interprétation délicate, les sources littéraires antiques offrent peu d’informations claires et précises sur les moulins hydrauliques. Même la célèbre description de Vitruve, n’apporte que peu de renseignements sur la construction de la roue ou le mode d’entraînement des meules. La plus ancienne mention d'un moulin à eau est faite par Strabon en l'an 18 BJC. dans le palais que Mithridate avait fait construire à Cabire sur les bords de la mer Noire. Si ce moulin date de la construction du palais, il remonterait aux années 120-63. Pour être signalée, ce type d’installation devait être peu courante à cette époque ou bien le moulin était particulièrement imposant.

Dans un poème, Lucrèce, poète du Ier siècle BJC, compare l’action d’un courant céleste aux roues à auges que le fleuve fait tourner : «…ou bien qu’un autre courant inférieur, soufflant en sens contraire, fait mouvoir la sphère par sa partie inférieure, à la manière des roues à auges que le courant des fleuves fait tourner sous nos yeux..»

Le texte de Pline l’Ancien dans l’Histoire Naturelle du Ier siècle AJC, démontre la diffusion du moulin à eau en Italie : « Dans la plus grande partie de l’Italie on se sert d’un pilon nu, ou encore de roues que l’eau fait tourner; à l’occasion on utilise aussi une meule »

Sous le règne d’Auguste, Antipater de Thessalonique, vers 60 BJC, en parle dans un poème : « Ne portez plus la main sur la meule servante du moulin, Dormez longuement, même si le chant des coqs annonce l’aurore. Déméter a délégué aux Nymphes les fatigues de vos mains. Cascadant sur le bord supérieur de la roue, elles font virer l’axe, qui de ses rayons recourbés actionne les meules lourdes et rugueuses venues de l’île de Nisyron ».

Un texte d'Ausone, du IIIème siècle, mentionne le premier moulin à scie sur un affluent de la Moselle : « L’Erubrus qui tourne avec vitesse la roue de pierre sur le grain qu’elle écrase et qui traîne sur le marbre poli la lame stridente de la scie dont le continuel sifflement se fait entendre sur les deux rives ».

Dans un ouvrage d’agronomie rédigé au IVème siècle, Palladius évoque des aménagements hydrauliques : «..s’il y a abondance d’eau, il faut aussi faire aboutir au moulin les tuyaux d’écoulement des bains, afin de pouvoir y faire fonctionner des meules actionnées par l’eau et moudre le blé sans faire appel au travail humain ou animal

A la suite de la révolte d’Antioche en 387, une taxe en or frappe les boulangers sur les moulins qu’ils gèrent « …Je pense qu’il est également inique de vouloir exiger une pièce d’or de certains malheureux boulangers sous prétexte que l’eau moud le blé pour eux

L’Edit de Dioclétien de 301, dit du Maximum, sur les prix, montre qu’il ne s’agit pas d’une rareté puisque le prix maximum d’un moulin à eau est de 2000 deniers, à peine plus onéreux que ceux actionnés par des animaux (entre 1250 et 1500 deniers), mais évidemment beaucoup plus onéreux que les moulins à bras qui valent 250 deniers.

Reconstitution d un moulin a scie     Reconstitution d'un moulin à scie

 

 

 Les sources iconographiques

L’activité des meuniers n’était pas une source d’inspiration pour les artistes. On ne connaît qu’une vingtaine de représentations de moulins à traction humaine et surtout animale, principalement d’origine méditerranéenne (mosaïque de Saint-Romain-en-Gal).

Le moulin hydraulique ne figure que sur deux représentations du Bas-Empire : une fresque peinte sur une paroi des catacombes de Sainte Agnès à Rome datant du IIIème siècle AJC. ; une mosaïque datée du Vème siècle AJC. à Constantinople.

 

Les moulins hydrauliques et le monde romain

Carte romain copier

 

Grâce aux récentes découvertes archéologiques, aux textes anciens ou par des inscriptions on peut avoir aujourd’hui une représentation relativement précise de l’implantation des moulins dans le monde romain :

en Orient, par les textes (moulin de Mithridate), soit par des inscriptions (moulins de la ville d’Orcistus en Phrygie au début du IVème siècle), soit par des vestiges archéologiques de datation difficile (Palestine).

 

en Italie, par les vestiges : les moulins du Janicule à Rome fonctionnant du IIIème au IVème siècle et comprenant au moins cinq unités de mouture dont les roues à aubes étaient implantées sur les dérivations de l’aqueduc de Trajan; un moulin dans les sous-sols des thermes de Caracalla de la période 212-235 fonctionnant avec deux roues verticales; un moulin à Venafre et à Saepinum.

 

en Afrique, de récentes découvertes ont révélé des moulins dans le nord du continent, notament en Tunisie, le long de la Medjerda, à Chemtou et à Testour, ainsi que le long de l’aqueduc de Cherchell.

 

en Gaule, par les vestiges : Ambert (Puy de Dôme), moulin du Ier siècle de notre ère ; Martres-de-Veyre (Puy de Dôme), 2 moulins datés des Ier et IIème siècles ; Gannes dans le Loiret, Les Arcs et La Crau (Var) ; une villa associée à un moulin à Estrées-sur-Noyes près d’Amiens (Nord).

 

Martres deveyres copier  Reconstitution du moulin de Marthres-de-Veyres

 

Mesclans        Reconstitution du moulin de la villa des Mesclans

 

la Germanie a livré des vestiges de moulins construit en bois qui permettent des datations dendrochronologistes très précises : le moulin de Chaplix à Avenches daté de 54 BJC ; le moulin de Hagendorn daté du IIème siècle BJC; les éléments du moulin de Zugmendel à Saalburg, datés du IIIème siècle BJC, comprennent une pièce rarissime, l’axe vertical en fer et la lanterne servant à transmettre le mouvement aux meules; 2 moulins de la villa de Lösnich creusés dans le roc et utilisant des torrents.

Avenches   Reconstitution du moulin d'Avenches-en-Chaplix

 

 

l’Angleterre est la plus riche en vestiges de l’industrie hydraulique : 3 sur le mur d’Adrien (Willowford, Haltwhistle, Cherters) et 4 dans le sud (Nettleton, Ardleigh, Ickham et Fullerton.)

 

la Grêce, par des fouilles réalisées au XIXème siècle, sur les trois moulins hydrauliques de l’Agora d’Athènes, tous datables du début de la période byzantine (VIème et VIIème siècles).

 

Des fouilles, en 2012, à Veauche (Loire) ont permis de mettre en évidence une installation hydraulique : un plan peu commun, la présence de deux grands fossés placés à proximité des structures portant les témoins d’une circulation d’eau, la proximité d’un cours d’eau et la découverte d’un fragment de meule de taille supérieure aux meules à bras habituelles Cette association, déjà relevée sur d’autres sites, pourrait ainsi correspondre à une meunerie hydraulique.  Le Catillus  mis au jour fait un peu plus de 50 cm de diamètre et son poids serait, après restitution, d’une quarantaine de kilos. Il possède une bordure relative à une utilisation pour le broyage de céréales.

 

Le moulin est datable de la seconde moitié du Ier siècle ap. J.-C. et le début du IIe siècle, pour un abandon au cours de la deuxième moitié du IIe siècle,

 

Moulin de veauche  

Reconstitution du moulin de Veauche

Thierry Argant, Archéodunum

 

 

 

 

Commentaires (1)

Andrew Wilson
  • 1. Andrew Wilson (site web) | 27/06/2016
Cher collègue,
J’étais très intéressé de voir le mention de “une villa associée à un moulin à Estrées-sur-Noyes près d’Amiens (Nord).”

Y-a-t’il un publication ou un reference sur cet moulin?

Merci beacoup en avance,
Avec mes sincères salutations
Andrew Wilson

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×