Saint-Bonnet-le-Courreau

La croix de Saint-Bonnet-le-Courreau, une source d'inspiration

La modeste et récente croix de fer de Saint-Bonnet-le-Courreau repose sur un socle de la fin du XVe siècle, original et unique au monde.... enfin pour une croix.

Il est en granit jaune local, à deux étages, le premier ajouré de petites arcades, les quatre faces du second sont ornées d'un double décor trilobé.

Le premier étage évoque immédiatement un célèbre monument parisien. Gustave Eiffel sejournait fréquemment chez son ami Louis Lépine (préfet de la Loire et créateur du fameux concours), dans sa maison de Sauvain (village proche de Saint-Bonnet-le-Courreau).

Le socle vieux de 400 ans a-t-il servit d'inspiration pour édifier la Tour Eiffel ? Aucune preuve, ni écrite, ni dessinée, confirmerait cette hypothèse, pourtant bien tentante.

Mais laissons la tradition orale continuer d'imaginer que l'histoire d'un des plus célèbre monument au monde a débuté dans les Monts du Forez !

 

Croix au bourg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus

Les croix du Forez, acte du colloque 2001

Catalogue publications gral 2014Catalogue publications gral 2014 (982.72 Ko)

 

 

Commentaires (1)

TISSOT Janine
  • 1. TISSOT Janine | 03/09/2014
A propos de la croix de St Bonnet le Courreau qui aurait inspiré Gustave Eiffel, il s'agit en effet d'une tradition orale qui entretient à souhait cette histoire plaisante mais qui n'est vraiment qu'une légende.
En effet, pour avoir beaucoup étudié la biographie d'Eiffel, il est certain que le brevet d'invention de sa tour déposé le 18 septembre 1884, était un jeu d'enfant pour son bureau d'études. Cet ingénieur alors en fin de carrière avait une telle expérience qu'il n'avait guère besoin d'observer le pied de la Croix de la place de St Bonnet le Courreau, pour savoir faire un tour en ferraille de 300 m de hauteur. D'autant plus, que ce sont ses ingénieurs Maurice Koechlin et Emile Nouguier et son architecte Stephen Sauvestre qui ont été chargés par Eiffel d'élaborer un projet de tour pour le concours préparatoire à l'expo. universelle de 1889. Ce concours n'intéressait que peu Gustave Eiffel, qui a cependant présenté au jury le résultat de Koechlin Nouguier et Sauvestre. C'est le 12 décembre 1884 qu'Eiffel, comprenant son intérêt, rachète à Koechlin et Nouguier leurs parts dans le brevet déposé en septembre 1884. (cf biographie d'Eiffel par Michel Carmona p. 236 à 246).
Néanmoins, on peut imaginer que si Eiffel a vu la croix de St Bonnet, il ait pu faire un rapprochement de forme avec sa tour qui donnera un symbole mondial à Paris et à la France.

Merci et bravo pour votre site riche d'informations sur les moulins.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.